Maca du Pérou, un concentré de bienfaits millénaires…

La Maca du Pérou ou Lepidium Meyenii est une plante de la famille des Brassicacées (anciennement nommée Crucifères) comme le radis, le navet, le chou ou encore la roquette et la moutarde.

Elle forme une racine arrondie avec pivot, ressemblant à celle du navet, dont la texture rappelle celle de la pomme de terre.

Très en vogue actuellement pour ses multiples vertus, la Maca du Pérou a eu une très longue histoire avant d’arriver jusque dans nos potagers et nos assiettes.

Maca du Pérou - Racine

Un peu d’histoire

Redécouverte dans les années 1980 alors que sa culture était devenue anecdotique, la Maca est originaire des hauteurs semi-désertiques des Andes péruviennes, à une altitude avoisinant les 4000 mètres.

D’origine sauvage, les recherches archéologiques rapportent qu’elle était déjà cultivée il y a plus de 3600 ans par les peuplades locales. Son nom signifierait, en langue Quechua, « nourriture fortifiante des hauteurs ».

Sacrée chez les Incas, la Maca était offerte aux meilleurs guerriers afin qu’ils le restent en bénéficiant de toutes les propriétés exceptionnelles de cette racine.

Maca du Pérou - Feuillage

Vertus et bienfaits

En plus de l’expérience des anciens qui ont pu constater les bienfaits de la Maca durant des siècles, les études menées ces 30 dernières années ont apporté les preuves scientifiques des apports liés à la consommation de Maca.

Très riches en protéines, minéraux, vitamines, anti-oxydants et acides aminés, voici quelques bénéfices que vous retirerez de sa consommation :

  • Augmentation de la résistance et de la force physique.
  • Stimulation de la mémoire et des capacités intellectuelles.
  • Chez l’enfant et l’adolescent, stimulation de la croissance et des capacités d’apprentissage.
  • Chez les personnes malades, aide à lutter contre la fatigue et l’anémie.
  • Chez la femme, diminution des symptômes de la ménopause.
  • Amélioration de la libido, de la virilité chez l’homme et de la fertilité chez la femme. C’est principalement pour cette raison que certains le surnomment le Ginseng péruvien ou même encore le Viagra des Andes !

Attention toutefois, la consommation de Maca ferait augmenter la tension artérielle. Elle est donc à déconseiller aux personnes atteintes d’hypertension.Maca du Pérou - Plant en pot

Sa culture

Cette plante, née dans des conditions montagnardes extrêmes, ne nécessite pas de soins particuliers.

La terre doit être non calcaire et bien drainée. Pas besoin de l’enrichir, le reste des apports de fumure des années précédentes lui suffira amplement.

On procède au semis, sur buttes, de février à avril. Seuls quelques arrosage et une température de 18°C sont nécessaires pour la germination.

Lors de sa croissance il suffit de sarcler et biner régulièrement et de n’arroser qu’en cas de sécheresse trop importante.

La récolte des racines a lieu en automne lorsque les feuilles de la plante commencent à tomber.

Certains conseillent de laisser les racines en terre deux années afin qu’elles soient plus volumineuses.

Ce n’est pas un problème sous nos latitudes puisque sa rusticité lui permet de tolérer des températures descendant jusqu’à -25°C.

En faire pousser chez vous

2 solutions s’offrent à vous pour en cultiver dans votre potager :

Maca du Pérou - Racines

En cuisine

Crue ou cuite, la Maca se consomme telle une pomme de terre en accompagnement de vos viandes, en poêlés de légumes ou en soupes.

Séchée et réduite en poudre, elle entrera dans la composition de pains, galettes, gâteaux et peut même être ajouter à des smoothies ou des jus de fruits.

Son petit goût de noisette permet de l’utiliser aussi bien dans les recettes salées que les recettes sucrées.

 

Publicités