Si nous luttions contre les parasites avec ce que la nature à inventer de mieux…

Nous sommes tous conscients que les traitements insecticides produits par l’industrie chimique chamboulent totalement et parfois irréversiblement les éco-systèmes naturels.

Heureusement nous mettons maintenant à votre disposition de nouvelles armes directement venues de la nature : les Insectes Auxiliaires, les Nématodes et les Phéromones… Directement inspirés de l’observation de la nature, ces traitements de lutte biologique sont absolument sans impact sur la bonne santé de vos sols et donc de vos plantes, fruits et légumes.

En utilisant ces méthodes innovantes et respectueuses, offrez vous un jardin 100% nature !

Les Insectes auxiliaires : véritables alliés du jardinier.

lbo-225x225-cocci-7pLes plus connus des insectes auxiliaires sont, sans nul doute, les coccinelles. Coccinelles à 2 points ou Coccinelles à 7 points, chacune d’entre-elles dévorera une centaines de Pucerons par jour.

lbo-chrysope-larveUn autre allié moins connu mais encore plus vorace : le Chrysope aux yeux d’or est un redoutable prédateur des pucerons mais également des cochenilles farineuses, thrips, araignées rouges, psylles, larves de doryphores, piérides du chou.

Pour compléter cette légion, l’Acarien phytoseiulus vous aidera à vous débarrasser des œufs, des larves et des spécimens adultes de l’araignée rouge très présente dans les serres.

lbo-nema-mortLes Nématodes

Présents naturellement dans le sol mais en trop faible proportion pour être réellement efficaces, les Nématodes sont des vers microscopiques invisibles à l’œil nu. Vivant et se déplaçant dans le sol, ils parasitent les nuisibles ravageurs qui s’attaquent à vos cultures et entraînent leur mort.

Après leur œuvre accomplie, ils continuent leurs pérégrinations jusqu’à rencontrer un autre ravageur et le parasiter à son tour.

Chaque espèce de nématodes s’attaquent à des proies différentes ; 12 espèces ont été sélectionnées pour vous aider à lutter contre :

Les pièges à Phéromones

Étant dupé grâce à une phéromone sexuelle spécifique à chaque espèce, l’ insecte mâle croit rejoindre une femelle qui va lui offrir de perpétuer son espèce… mais il se retrouve piéger !

a-principe_pheromone

 

Arrêt de la reproduction = fin de la prolifération = cultures protégées.

Grâce à cette technique, vous pourrez piéger :

Pour découvrir toute la gamme et les pièges associés, cliquez-ici.

Et pourquoi pas un virus ?

carpocapse-fruit-2Il existe également Carpovirusine 2000, un insecticide biologique fabriqué à base du virus naturel de la granulose (CpGV) s’attaquant spécifiquement aux Carpocapses des pommes, des poires et des noix et aux Tordeuses orientales du pêcher. Le virus protège les fruits en éliminant les chenilles qui l’ingèrent ; elles s’arrêtent de s’alimenter et meurent donc très rapidement.

 

 

 

source images : http://www.decamp.info
Publicités