Planter et choisir ses Myrtilliers.

Appelée « brimbelles » chez nous, dans les Vosges, la myrtille est une petite baie d’été peu sucrée, au goût subtil, frais et légèrement métallique. Fructifiant sur le myrtillier (ou « brimbellier »), les baies sont d’un bleu plus ou moins intense, moiré de violet, selon les variétés.

Sont appelés bluets et bleuets les variétés américaines aux fruits très gros et les plantes d’une végétation de 150 cm de haut

Les bienfaits sur le corps de la myrtille, reconnus depuis des siècles par les Vosgiens (et par ailleurs confirmés par la recherche moderne), nous ont laissé un célèbre dicton :

« La brimbelle ne laisse jamais le corps dans l’état qu’elle le trouve ! »


800px-Vaccinium_myrtilloides_berries_.jpgTout d’abord, pour la plantation de vos myrtilliers, il faut leur choisir un emplacement ensoleillé voire légèrement ombragé et, si possible, un terrain léger, peu calcaire et peu argileux auquel vous apporterez de la terre de bruyère car, exceptées 2 variétés présentées ci-après, les myrtilliers n’aiment que la terre acide.

Il faut impérativement prévoir la plantation d’au minimum une paire de plants (de variétés différentes c’est encore mieux) pour garantir leur fertilisation. Entre 2 pieds il est conseillé de laisser entre 1 m et 1m20.


Vaccinium_corymbosum_Duke_.jpg

Plantation

  • Mettez les pots ou les mottes de terre entourant les racines de vos myrtilliers en immersion dans de l’eau.
  • Faites des trous d’une cinquantaine de centimètres de profondeur et d’environ 80 centimètres de diamètre.
  • Au fond, déposez une couche de quelques centimètres de terreau ou de fumier composté.
  • Préparez un mélange à parts égales de : terreau ou tourbe + terre de jardin + terre de bruyère. Modulez la proportion terreau/terre de jardin en fonction de la compacité de votre terre afin d’obtenir un mélange léger.

Astuce : Si vous en avez la possibilité, ajoutez à ce mélange des aiguilles de pin, en plus d’alléger un peu le sol, elles l’acidifieront.

  • Remplissez les trous au deux tiers avec le mélange obtenu.
  • Dépotez vos plants, décompactez un peu les racines et mettez les en place.
  • Comblez l’espace restant avec le reste du mélange en tassant bien et de sorte à formez une cuvette pour l’arrosage.
  • Taillez toutes les branches à la moitié de leur longueur.

Important : cette étape de taille est indispensable à la bonne reprise, même si vos plants portent des feuilles vertes, il faut tailler les branches à moitié ! Profitez également de cette taille pour lui donner une forme homogène.

  • Arrosez copieusement.

Important : un arrosage à la plantation ne suffit bien évidement pas. Les premières années, il est impératif d’arroser régulièrement au printemps et en été pour garantir la bonne reprise de vos myrtilliers.

  • Installez un paillis ou tout autre solution de paillage pour limiter l’évaporation et pour protéger des gelées.

Vaccinium-myrtillus-0175_.jpg

Entretien

  • Apportez annuellement, au début de chaque printemps, de la terre de bruyère fraîche afin de renouveler l’acidité du sol en l’incorporant superficiellement. Faites attention à ne pas trop aller profond pour ne pas endommager les racines.

Astuce : Additionnez une bonne fumure organique à votre terre de bruyère ; vos arbustes se trouveront ainsi mieux nourris et donc plus sains et plus productifs.

  • À partir de la troisième années, en fin d’automne ou en début d’hiver, tailler les branches mortes ou trop anciennes. Si après cette taille le cœur de vos arbustes sont encore trop dense taillez quelques branches, les plus anciennes de préférence, afin de les laisser respirer et de favoriser une meilleure fructification.


collection-3-myrtilliers-de-precocites-differentes_.jpg

Récolte

  • Cueillez vos myrtilles à partir de juillet et jusqu’à septembre en fonction des variétés choisies.

Astuce : Pour éviter une récolte entièrement manuelle, utilisez une « rifflette« , un peigne spécialement prévu pour la cueillette des petites baies.


Quelques variétés remarquables

Parmi les 15 variétés disponibles, voici quelques unes des variétés les plus originales et les moins diffusées.

myrtille-hortblue-petitesHORTBLUE PETITE(s)

Première variété remontante, la myrtille HortBlue Petite(s) vous offrira une première récolte en juillet et une seconde dès la fin du mois d’août. Cette variété présente un port compact et une croissance limitée à 1 mètre, ce qui en fait une variété particulièrement adaptée aux petits espaces.

 

LOWBERRY® LITTLE BLUE WONDER®myrtillier-lowberry-little-blue-wonder_

Un des plus compact et robuste du marché, parfaitement adapté à la culture en pot ou en jardinière. Caractérisées par leur goût rappelant celui des baies sauvages, les myrtilles Lowberry®Little Blue Wonder® sont précédées d’une très jolie et longue période de floraison blanche : 3 semaines. Beau au printemps, l’arbuste « s’enflamme » de rouge orangé en automne pour illuminer votre jardin.

 

myrtillier-blautropf_BLAUTROPF®

Très compacte et très décorative grâce à sa floraison rouge, cette variété peut être cultivée tant au jardin qu’en pot. De forme oblongue, les myrtilles Blautropf® seront à récolter en abondance de la mi-août à la fin septembre.

 

Plus besoin de terre de bruyère pour ces 2 variétés :

Véritable révolution chez les myrtilliers, voici enfin des variétés faciles à vivre qui ne nécessitent plus de maintenir et de renouveler l’acidité de la terre !

myrtille-elizabeth
Myrtille ELIZABETH
myrtille-reka
Myrtille REKA

 

Advertisements