Que faire en janvier dans mon jardin potager ?

Le travail au jardin est moins prenant durant l’hiver. La terre se repose, dit-on. Et si vous en profitiez pour améliorer le sol de votre potager ?

Quelle est la nature de votre sol ?

Si votre région échappe aux gelées, la saison se prête à la préparation de la terre de votre potager. La première information à connaître est la nature de votre sol. Le sol est constitué de 4 éléments plus ou moins présents : l’humus, l’argile, le sable et le calcaire. La nature de votre sol est déterminée par l’élément le plus représenté.

Votre sol est humifère (contient beaucoup d’humus)

Un sol humifère se reconnaît surtout par sa couleur foncée. Il contient souvent des débris organiques en décomposition. Il est donc riche en azote et se travaille facilement car il est très aéré. Il se réchauffera rapidement à la belle saison, mais se gorgera d’eau. Point négatif : son acidité. Nous vous conseillons d’apporter de la chaux pour réguler son acidité.

Votre sol est argileux

cultivateur-a-roue-pousse-pousse-ou-houe-a-bras
cultivateur à roue pousse-pousse ou houe a bras

Un sol argileux est difficile à travailler : si elle est sèche, la terre est très dure ; elle devient collante dès qu’elle est mouillée. Nous vous conseillons de labourer cette terre à l’automne en laissant les grosses mottes exposées au froid durant tout l’hiver. Durant la belle saison, biner la régulièrement pour l’aérer. Et ajoutez régulièrement de la matière organique pour la rendre plus perméable. Si le sol est acide, ajoutez également de la chaux.

Votre sol est sableux

Un sol sableux est très facile à travailler mais retient peu l’eau. Il est donc nécessaire d’arroser régulièrement votre potager, mais en petite quantité. Apportez également de la matière organique et de l’engrais azoté pour l’enrichir. Certains sols contiennent en plus beaucoup de limon : ce sont de fines particules qui rendent la terre imperméable. Nous vous conseillons alors de biner régulièrement votre terre pour « casser » la fine couche qui la recouvre.

Votre sol est calcaire

Une terre calcaire est pauvre. Elle peut provoquer des chloroses chez vos légumes. Elle se réchauffera rapidement au sortir de l’hiver mais est difficile à travailler lorsqu’elle est mouillée. Nous vous conseillons d’y ajouter de la matière organique et de pratiquez un labour d’hiver.

source : Gnis
Advertisements