La rotation des cultures et l’utilisation des engrais verts au potager

Pour récolter des légumes sains et savoureux, il suffit de pratiquer quelques techniques culturales souvent oubliées de nos jours.

LA ROTATION DES CULTURES

Les légumes n’ont pas tous les mêmes besoins en éléments nutritifs. Certains sont gourmands en azote, d’autres en phosphore ou en potasse. Si l’on legumes05laissait toujours les mêmes légumes au même endroit, le sol s’appauvrirait progressivement et les rendements deviendraient de plus en plus faibles. Pour éviter ce risque, il est conseillé de pratiquer une rotation des cultures. Concrètement, cela consiste à diviser le potager en quatre parties qui accueilleront les différents groupes de légumes : les légumes vivaces (asperges, artichauts, certaines plantes aromatiques et condimentaires…) qui resteront au même emplacement pendant plusieurs années, les légumes feuilles, les légumes racines ou bulbeux, et les légumes fruits ou graines. Ensuite, il suffit de faire tourner chaque année ces 3 derniers groupes de légumes pour qu’ils ne reviennent au même endroit que la 4ème année.

                              GROUPES DE LÉGUMES CULTIVÉ     

     1ère année                                    2ème  année                               3ème  année

Parcelle 1: Légumes fruits ou graines /Légumes feuilles /Légumes racines ou bulbeux

Parcelle 2 : Légumes feuilles /Légumes racines ou bulbeux /Légumes fruits ou graines

Parcelle 3: Légumes racines ou bulbeux / Légumes fruits ou graines            /Légumes feuilles

Parcelle 4: L  é  g  u  m  e  s   /    d  ‘  e  s  p  è  c  e  s         /      v  i  v  a  c  e  s

Les légumes feuilles, gourmands en azote, recevront la fumure organique (compost, fumier,…) et seront cultivés après les légumes graines. Ces derniers sont des légumineuses qui ne réclament pas de fumure. Elles absorbent l’azote de l’air, qui sera ensuite disponible pour les cultures suivantes.

Les légumes racines ou bulbeux préfèrent généralement les fumures organiques décomposées et viendront après les légumes feuilles. Cette rotation « triennale » des cultures évite l’épuisement du sol en éléments nutritifs et permet une exploration des couches de sol par les racines différente chaque année.  Vous pouvez perfectionner cette technique en vous arrangeant pour cultiver successivement au même endroit des plantes de familles botaniques différentes. Vous perturberez ainsi le cycle des parasites qui peuvent être commun à une même famille botanique et éviterez leur prolifération.

LES 8 FAMILLES DU POTAGER

COMPOSÉES :                     artichaut, chicorée, laitue, salsifis, scorsonère…

CRUCIFERES :                     choux, cresson, navet, radis…

LILIACÉES :                         ail, asperge, ciboulette, échalote, oignon,poireau…

OMBELLIFERES :              carotte, céleri, cerfeuil, fenouil, persil…

LÉGUMINEUSES :              fève, haricot, lentille, pois…

SOLANACÉES :           aubergine, piment, poivron, pomme de terre, tomate…

CUCURBITACÉES :          concombre, courgette, cornichon, melon, pâtisson, potiron…

CHÉNOPODIACÉES :         betterave potagère, épinard, poirée…

LES GROUPES DE LÉGUMES

LÉGUMES FEUILLES :                 laitue, poireau, chicorée, choux…

LÉGUMES RACINES :                  carotte, radis, navet…

LÉGUMES BULBEUX :                 ail, échalote, oignon…

LÉGUMES FRUITS :                     tomate, melon, aubergine, courgette…

LÉGUMES GRAINES :                  pois, haricot, fève…

LÉGUMES VIVACES :                   asperge, artichaut…

Les engrais verts

Comme tout organisme vivant, la terre a besoin de périodes de repos pour se ressourcer, d’engrais (de vitamines) pour retrouver la forme. Les engrais verts ont l’avantage de permettre les deux simultanément. En occupant le sol entre deux cultures de légumes, ils lui permettent de « souffler » un peu, comme lors d’une mise en jachère.

En étant incorporés ensuite, ils lui fournissent de précieux éléments nutritifs fort appréciés par les légumes naturels. En effet, les racines des engrais verts vont puiser en profondeur les éléments minéraux (azote, potasse, phosphore et oligo-éléments) nécessaires à leur croissance et ainsi les remontent en surface. Après l’enfouissement de l’engrais vert, ces éléments nutritifs seront ensuite disponibles pour les cultures suivantes.

Les engrais verts protègent également la terre contre l’érosion en ne laissant aucune surface nue et limitent le développement des mauvaises herbes du fait de leur croissance rapide. Les engrais verts sont généralement des plantes de la familles des légumineuses (féverole, trèfle violet ou incarnat, vesce…) qui ont l’étonnante propriété de fixer l’azote de l’air sur leurs racines. Ces plantes, mini-usines productrices de fertilisants naturels, se sèment du printemps à l’été et doivent être incorporées au sol, lors d’un béchage, au moins 6 semaines avant le semis de la culture du légume suivant.

On peut aussi utiliser, comme engrais verts, des plantes à développement rapide : colza ou radis fourrager, moutarde, navette, ray-grass d’Italie, sarrazin…

Publicités